18 mars 2013

Au boulot la feignasse !

"Work, work, work
I'm looking for the good time
Work, work, work
I'm ready for your love

Stay around
The sun goes down
Babe I'm feeling right
Take a chance
With love romance
Have some fun tonight"

Ah non, c'est pas ça, me suis plantée de chanson ...

boys3"Meuuuh non, j'te jure qu'on voit rien ! Allez, saute !"

Oui, donc je sais, je vous ai encore laissé sans nouvelles depuis ouate millions d'années, mais disons que j'ai été encore pas mal occupée ces derniers temps. Une mini-paupiette, l'air de rien, ca monopolise un tout petit peu l'attention et le temps. Entre deux couches (dont une qui a débordé avec pour conséquence de retrouver de la merde jusque dans le cou de la mini), deux biberons (vas-y que ca fait des grumeaux, vas-y que c'est trop/ pas assez chaud, vas-y que je recompte dix fois combien de dosettes j'ai mis ...), deux bastons avec Pouchouchou pour qu'il rende le doudou (avant de le vider entièrement de sa mousse) et une expédition de 3 jours et 2 nuits avec tuba et palme sous le canapé pour retrouver la sucette ... ben, reste pas grand chose pour se poser et écrire quelques conneries !

Là j'en profite qu'elle soit chez la nounou pour vous tenir au jus de ma vie oh combien palpitante.

Quoi? Chez la nounou? Mais t'as repris le boulot du coup?

Ahhhh voila, c'est exactement à ça que je voulais en venir !

Le boulot ... le boulot ! Quelle blague !

Bon, avant de commencer et pour m'excuser par avance de la chiantise du présent post, petite photo de la mini-paupiette !

IMG_4502

Elle est pas poupinette cette paupiette?

Trève de poupineries, revenons-en au fait, le taff.

Je ne sais plus si je vous avais parlé de la galère que c'est de chercher du taff quand on est enceinte, mais chercher du taff quand on a un petit bébé, ben c'est tout autant la merde !

L'année dernière, à cette époque très exactement, j'avais été recue en entretien d'embauche pour un poste de commerciale dans la formation. Les recruteurs étaient hyper emballés et voulaient que je commence la semaine suivante. Salaire correct, primes et commissions sur résultat, bref, le bon plan. J'étais alors enceinte de deux mois et mon petit bidon était complètement invisible. Par excès d'honnêteté, quelques jours après l'entretien, j'ai souhaité les mettre au courant de ma grossesse histoire de partir sur des bases de confiance et tout le tralala. BULLSHIT !

Tout d'un coup et comme par magie, ils ont divisé le salaire annoncé par deux en m'expliquant qu'en contrepartie j'aurai des ... "primes". Prime pour aller se faire foutre non? C'est ca hein? Autant dire que je les ai remercié d'être des mysogynes de merde de leur offre et leur ai gentillement proposé d'aller se faire sodomiser par un poulpe Ukrainien de poursuivre leur recherche de candidats pour ce poste.

poulpe_geant_du_pacifique"I'm sexy and I know it"

Bref, entre temps, j'ai été embauchée dans ma fameuse école de tourisme ou j'ai pu apprendre quelques bricoles et mener ma petite vie de femme enceinte active jusqu'à mon arrêt maternité. A mon départ, en octobre dernier, ma boss m'a dit de ne pas m'inquiéter, de me reposer, prendre soin de mon petit bout et qu'à mon retour, je retrouverai mes affaires exactement au même endroit. Que j'allais leur manquer, que j'avais fait du super boulot et tout le tralala. RE-BULLSHIT !

Parceque devinez-quoi ... ben enceinte ou jeune maman, même combat contre une société de merde qui prends et qui jette ses escalves emloyés comme bon leur semble. J'explique.

En janvier, alors qu'il me restait un bon mois de congé mat' et que je bossais régulièrement de chez moi (en mettant à jour la base de données, relancant les jeunes ...) je recois une petite notification Viadeo qui me suggère d'ajouter à mes connaissances "Sébastien Poussetoudlaquejprennetaplace". Tiens, c'est rigolo, jamais entendu parlé de ce Sébastien qui bosse au même endroit que moi ... si j'allais voir son profil.

Ah ben ca pour une surprise ! V'la t'y pas que Sébastien Poussetoidlaquejprennetaplace, en plus de bosser dans la même boite que moi, occupe ... le même poste ! C'est fou ces coincidences ! Ni une ni deux (et sentant le coup foireux arrivé gros comme un Gérard Depardieu Russe), je décide d'aller rendre une petite visite à mes chers collègues et ma boss pour leur présenter ma puce et pour voir si je psychote complètement ou si c'est bel et bien une boite de merde !

Je lis dans vos yeux que vous avez deviné ...

Oui, c'est donc confirmé, c'est bel et bien une sacrée grosse boite de merde !

Morceaux choisis:

Moi: Coucou les filles, je viens vous présenter ma petite poupée !

Elles: Ohhhh, elle est trop chou ... Blablablablablablabla (x 10 minutes de conversation de maman)

Moi: Et du coup, on se revoit bientot, hein, vous m'avez gardé quelques bricoles à faire j'éspere !

Elles: Euuuh .. oui ... euhhh, bien sur.

 

Moi: Tiens salut Thomas, je passais te faire un petit coucou ...

Thomas (collaborateur le plus proche): Ah ... tiens ... euh, je suis désolé, je vais pas avoir le temps là ... mais ca me fait bien plaisir de te voir ... allez, à plus.

 

Moi: Salut Antonia, j'étais dans les parages ...

Antonia (ma boss): Ohhh qu'elle est mignonne ta petite !

Moi: Oui, c'est gentil ... et du coup, je reprends bien le 01 Mars, j'ai vu avec la Sécu, c'est tout bon.

Antonia: Tiens, justement, tu as rencontré Sébastien?

Moi: Non, je n'ai pas eu ce plaisir ... Sébastien tu dis?

Antonia: Oui, il va venir en support sur ton poste et prendre en charge la relation entreprise.

Moi: D'accord, donc on va bosser ensemble, génial.

Antonia: Oui, enfin, peut etre que dans un premier temps, il vaudrai mieux que tu reprennes à mi-temps ... et plutot en Avril ... ou en Mai ... ca sera mieux pour toi hein. Mais on en reparlera bien sur, allez, il faut que je file !

Bien entendu, depuis, je n'ai aucune nouvelle de ma prétendue reprise et je pense que Sébastien profite à présent de mon bureau, de mon portfeuille client, de mes tableaux de données sur les jeunes, de mes stylos 4 couleurs ... bref, de mon taff !

1500320112

"Puissance boule de feuuuuu, défonçage de gueuuuuuuuuuule !"

Bref, encore un bel exemple de non-discrimination et de loyauté !

Vous allez me dire qu'ils n'ont pas le droit, parceque les femmes enceintes sont protégés par la loi et tout le tralala. BULLSHIT. Il se trouve que l'école n'était pas mon employeur mais mon "client" vu qu'ils avaient lourdement insisté au départ pour que je sois en statut d'indépendant, facturant les journées d'intervention.

Indépendant = pas de congé , pas de RTT, pas de mutuelle, pas de tickets resto, pas de prime ... pas de job au retour d'arrêt !

Indépendant = on va bien te baiser et surtout, tu vas bien la fermer, ok?

Voila, voila ...

Donc depuis, ben je suis à la maison, je cherche du taff. Obligée de laisser la petite à la nounou (c'est une autre histoire) et obligée de me soumettre à des entretiens d'embauche dignes de la Gestapo (encore une autre histoire).

La joie !

Sur ce, et en attendant de vous raconter mon combat contre la Ligue des Assistantes Maternelles Casse Couille ainsi que ma lutte en 3 actes contre Wall Street, je vous fais des bises !

PEACE !

Posté par Bluefroggy à 14:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Commentaires sur Au boulot la feignasse !

    J'ai trouvé ça surprenant, j'ai parlé du thème de votre article ce matin avec ma soeur!

    Posté par mutuelle santé, 17 mai 2013 à 13:36 | | Répondre
  • Et oui, c'est malheureusement un vice assez répandu dans les boîtes de nos jours ...

    Posté par Bluefroggy, 30 août 2013 à 21:33 | | Répondre
Nouveau commentaire