29 juin 2012

Do we do grammar here?

"Michel, c'est le Brésileuuuh,

Il danse la Samba,

Il va de ville en villeuuuh,

Pour vendre les vélux ..."

 

Ahhhhh l'été, les soldes, les diabolo grenadine, les jupes et les poils aux pattes qui vont avec, les parasols, les abeilles, les ptits oiseaux ... et les gens qui puent dans le métro ! J'adore l'été ! Si si, vraiment j'adore ! Toi, lecteur, n'adores-tu pas l'été? Comment ??! Non, ne me dis pas que tu es incommodé par ces odeurs de transpiration et de vieux pipi de chat galeux le matin à 7h30 dans le metro ... nonnnn, pas toi lecteur !

 

chat

 

Moi, j'aime bien, parcequ'il n'y a plus tous ces sales petits merdeux enfants qui vont au collège, alors du coup, des fois, oui, j'arrive à m'asseoir ... et je me laisse envelopper doucement par les odeurs de prout de mamie ou de pantalons sales (ben oui, on est plus à la même hauteur quoi !).

Vous l'aurez compris, ma vie de prof ne me manque pas (sauf les vacances ... bref). Bien contente de ne plus avoir à jouer au Kems et manger des gateaux douteux et autre chips au barbecue avec mes élèves à la fin de l'année. Le tout, en les écoutant beugler "Madammmmmmeeeeeeuh, on peut faire des dessins sur l'tableau?" Mais oui Jean-Marcel, va mon petit ... toi qui m'a balancé ta règle à la gueule quand je t'ai demandé de passer au tableau il y a 3 semaines ! Va au diable !

craie

Bref, comme annoncé dans mon précédent post (qui date de 4 mois environ, c'est bonnnnnnn ! On a compris !) j'ai changé de taff en septembre dernier. J'ai été embauchée en CDI, oui Môsieur, en tant que facilitatrice ... ohhh le joli mot ! FA-CI-LI-TA-TRICE ... ca sonne comme tentatrice, écrevisse ou pubis tournevis ... et ce fut tout aussi exotique. Let me explain.

Tout a commencé par une annonce alléchante postée sur le site de pole-emploi (oui, je sais, c'est rare, mais des fois, ca arrive) mentionnant la recherche urgente d'une personne de langue maternelle anglaise, possédant des compétences de management et d'ingéniérie de formation. Mais m'dites pas qu'c'est pas vrai ! C'est tout à fait moi ca ! Langue maternelle ... euh oui, ma mère a une langue, c'est bon ! Compétences en management ... euh oui, gestion des conflits à base de jetage de chaises dans la gueule entre Maickeul et Djérémy, c'est bon. Ingéniérie de formation ... euh, oui ... oui oui c'est bon (personne sait ce que c'est et tout le monde s'en branle, allez !).

 

chaise

 

Postulage et rappelage un fameux lundi matin à 8h30 (jour de vacances) d'une certaine Jane qui commence à m'expliquer que mon CV était bien joli (le rose, ca marche à tous les coups !) et que ce serai bien d'avoir un entretien ... le tout dans un anglais britannique impeccable (souvenir ohh lointain de mes études). Je vous passe les détails des quelques jours qui suivirent et qui furent consacrés au passage de non pas un, ni deux, ni trois ... mais cinq entretiens dans diverses villes de France !

Si sur le coup je n'ai pas trop saisi pourquoi, par la suite j'ai bien compris pourquoi ils m'ont finalement embauché !

C'est ainsi qu'en Septembre 2011, j'ai integré la belle et valeureuse équipe Lyonnaise constituée de votre serviteur (aka moi même pour ceux qui auraient rien suivi), un bel américain et un petit anglais avec des ptits cheveux bouclés trop mimi ! Moyenne d'age 27 ans, locaux de 70m carré avec canapé, plantes vertes, Ipod, Senso, et fauteuils en rotin (il faut bien que les apprenants se sentent à l'aise quand meme !). Le rêve devenait enfin réalité ! Top ambiance ! KFC tous les midis, blagues à base de perroquet, sieste et glandouille ... j'avais enfin touché le Graal !

daunat4

Mais comme souvent dans ce genre de situations, attention au retour de couche flamme.

On a commencé par m'envoyer une semaine au siège, à Poitiers (ca fait rêver hein?!) en formation. Jusque là, normal. C'est là que j'ai découvert la pédagogie et les techniques du groupe, à savoir traumatiser et humilier les apprenants jusqu'à les faire chialer ... pour qu'ils se surpassent bien sur ! J'ai donc subi pendant une semaine, ce que j'allais devoir faire subir aux autres plus tard. Et vas-y que te répète 2 000 fois une phrase parceque "Do you really think it's perfect?", vas-y que je t'improvise des sketchs pour faire rire les autres, que je mime une prostituée qui aborde un client pour travailler sur l'intonation et j'en passe et des meilleures. Le tout sous la houlette du dirigeant de la société, un vieil alcoolique notoire aux dents jaunes, à l'haleine de chacal et au regard vicieux ... que du bonheur!

gaspard

Bref, la semaine terminée, je suis rentrée chez moi ... en larme et sur le point de donner ma démission !

Ne me laissant pas abattre (et après que mon cher et tendre m'ai menacé de me quitter si je trouvais pas enfin un boulot stable) j'ai décidé de tout de même continuer l'aventure ... après tout, c'était peut etre un test.

Le temps a passé, j'ai mis en place mes propres méthodes (j'ai bizarrement décidé de ne pas humilier ni traumatiser mes apprenants) et créé de vrais liens avec mes deux collègues adorés. J'ai d'ailleurs tellement fait sensation qu'on a décidé de me promouvoir (au bout de 3 mois) manager de l'agence ! Ca claque hein !

Bien entendu, qui dit promotion, dit augmentation de salaire ...

Que nenni, toi pauvre ignorante et mécréante ! Comment oses-tu? (Agenouilles toi quand tu parles au Maitre)

"Nonnn, mais, écoute il faut que tu comprennes que ce n'est pas dans notre politique ... tu dois prendre cela comme une vraie opportunité de développer tes compétences ! Tu ne te rends pas compte de la chance que tu as ??! Quelle ingrate. Tu devrai nous remercier pour tout ca au lieu de demander ... (avec du dégout dans la voix) de l'argent !"

 

chien

JE CITE TEXTUELLEMENT.

Nom de nom, pincez-moi ! On est quand même pas en train de me demander de bosser 70 heures par semaine, de prendre en charge les cours + le management + la qualité + les ventes + le budget + l'administratif ... pour 0 euros de plus ??! Si ? Nonnnnnnn ... Tout ca pour un salaire de 1650 euros BRUT !

Et ben si !

Deuxième douche glacée (si on compte la fois ou j'ai du sauter à cloche pieds, un stylo dans la bouche, tout en récitant l'alphabet ... pour travailler sur l'humiliation le rythme ... Je vous jure qu'on m'a vraiment fait faire ca !)

Je tords un peu du nez, je rale, je dis que "euh bon quand même, c'est pas très très bien" mais j'accepte quand même. Ils sont arrivés à me faire croire que demander des sous c'était mal et que je devrai plutot leur baiser les pieds pour cette chance fantastique qu'ils m'offraient.

Le temps passe, et nous sommes tous conviés à une formation formateur à Paris. Je prends ma petite équipe sous le bras tout en m'épongeant tout ce que je peux éponger à l'idée qu'on allait encore devoir faire de la merde pour faire rire le Roi Richard (aka le dirigeant de la boite).

 

crotte

Et ca n'a pas loupé !

Premier "exercice" ... les équipes des différents sites vont devoir se mimer les uns les autres pour se présenter ! Ouaiiiiii (tout le monde se connait deja depuis des années, mais bon, bref ! Le Roi veut, le Roi obtient !). Mon bel américain mime mon ptit anglais, je mime mon bel américain et mon ptit anglais me mime (en ajustant ses lunettes et frisant ses cheveux ...) jusquà ce que ... le Roi se lève, pousse mon ptit anglais sur le coté et dise "Noooon ! Attends, je vais la mimer, moi !". Et la ...

Il se met à marcher en se dandidant, faisant une moue digne d'une actrice de cul, et mimant une enorme paire de nichons !

Consternation dans un premier temps ... L'auditoire commence ensuite a rire jaune devant mon air abasourdi et furieux. Après tout, il ne faut pas vexer le Roi. Je n'ai eu droit a aucune explication. J'ai simplement compris à ce moment la, que mes seins avaient surement du palier à mon manque de connaissance en ingéniérie de formation pendant les entretiens.

gros_seins

 

J'essaie toutefois de minimiser les faits en me disant que j'avais peut etre mal interprété son message (meuuuh non, pourquoi me verrait-il comme une trainée qui n'a qu'un cul et un décolleté? Aucune raison ... je suis bien trop susceptible !) et je continue ma petite vie (sans en parler à mon cher et tendre puisqu'il serait surement aller lui décoller la plèvre !).

Quelques semaines plus tard, je suis invitée à me rendre 2 jours au siège en formation manager.

Vous devinez la suite?...

...

 

Mais qu'ils sont forts ces lecteurs !!!!

Avant d'en venir au clou du spectacle, laissez moi vous dire deux mots sur la formation tout de même. On m'a donc bourré le crane à base de "Ne considère pas tes collègues comme tes égaux, tu es supérieure à eux maintenant, il ne faut pas te mélanger ... c'est toi l'élue, c'est toi qui règnera commande, vieeeeens avec nous, rejoinnnns nous dans le club des managers !!" (très sain comme formation).

 

240px_Darth_Vader

 

Complètement hermetique à ce genre de discours, c'est à reculons que je me rends au restaurant le soir en compagnie du Roi, de mon ancien manager et d'une autre collègue. Les apéritifs et le vin coulent à flot, et arriva ce qui devait arrivé. Le Roi (alcoolique notoire je vous le rappelle) est ivre mort (va pisser sur le trottoir devant l'entrée du restaurant - je jure que c'est vrai - ... et se lance dans un discours ... très ... instructif.

Nous avions une discussion tout bête sur la famille et les enfants quand le Roi se mets à nous parler de la copine de son fils, qui est apparemment un peu ronde. Il se retourne ensuite vers moi et me dit ...

"Tu vois, elle est un peu comme toi, elle a de belles formes ... (hoquet- gargouillis) mais qu'elle image tu crois que tu donnes au gens? (ton légèrement agressif) Celle d'une nana qui veut se faire baiser dans les toilettes ... (re-hoquet, re-gargouillis) !"

point_suspension

J'aurai du lui balancer mon verre à la gueule et lui demander pour qui il se prenait ce vieux pervers dégénéré ...

J'aurai du mais je ne l'ai pas fait. Je suis restée. Sous le choc. Consternée.

Deux semaines plus tard, et après m'être fait confirmer qu'il s'agissait bien (et cette fois, il n'y a pas de doute) de harcèlement sexuel, j'ai demandé une rupture conventionnelle de contrat (puisque personne ne témoignerai contre le Roi aux prud'Hommes). Qui m'a été accordée sans broncher. Bizarre hein ...

Il s'est avéré que ce n'était pas première fois que le Roi avait ce genre de propos avec ses collaboratrices.

Tout ca pour en venir au fait que j'ai encore changé de boulot.

Maintenant, mon chef est une femme.

PEACE.

 

Posté par Bluefroggy à 16:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,


Commentaires sur Do we do grammar here?

    Tu as bien fait de réagir comme ça. Ca me rend malade de voir ce genre de bonhomme profiter de son statut et tout pour asseoir son pouvoir et se permettre de faire de telles réflexions envers les femmes. Rien ne s'est passé comme ce n'était pas la première fois que cela se produisait?

    Ps : héhé, contente de voir que Michel va de ville en ville et qu'on connaît sa chanson un peu partout ^^

    Posté par Pledes, 08 septembre 2012 à 10:47 | | Répondre
Nouveau commentaire